Se loger pas cher en Angleterre avec la colocation

Kevin Wolf
il y a 6 mois | 7 min de lecture
Se loger pas cher en Angleterre avec la colocation

Aussi appelé Flat Sharing, la colocation en angleterre est le moyen d’hébergement le plus répandu, notamment pour les étudiants ou jeunes avec peu de moyens. Le principe est simple : vous partagerez un appartement avec une ou plusieurs personnes, disposerez de votre chambre personnelle et devrez partager les factures (loyer, charges et courses). Cela vous permet de vivre dans votre propre appartement et ce, à moindre coup puisque tout est divisé entre chaque locataires. Quand vous décidez de quitter votre pays d’origine pour vous rendre en Angleterre, la colocation, en plus d’être un avantage financier est aussi un bon moyen de faire de nouvelles rencontres et de ne pas se retrouver tout seul. Vous faites ainsi partit d’une nouvelle plus ou moins grande famille qui s’entraide et partage de bons moments ensembles.
La colocation en Angleterre vous intéresse ? Voici les démarches à suivre !

 

Trouver sa colocation en Angleterre


Il existe de très nombreux sites destinés à vous aider à trouver une bonne colocation. L’un des plus utilisé pour l’Angleterre reste Gumtree, un site qui en fonction de la région de votre choix vous proposera une liste d’appartements en colocation avec des photos, des descriptions détaillées et le loyer à la semaine avec les bills (les charges). Une fois que vous aurez trouvé la colocation qui vous convient le plus, contactez vite l’annonceur par mail ou par téléphone afin d’arranger un rendez-vous. Il est important de se dépêcher afin de ne pas se faire prendre la place car en général, les annonceurs trouvent vite un colocataire alors le premier arrivé est le premier servi, comme on dit. Si vous venez avec la caution et le premier mois de loyer payé d’avance, cela peut être un vrai plus pour vite vous faire accepter au sein de votre nouvelle colocation.
N’hésitez pas non plus à demander dans votre entourage si quelqu’un cherche un colocataire en Angleterre car vous risquez d’être surpris par le nombre de demandeurs de ce genre d’hébergement mais aussi, cela vous apporte une plus grande sureté quant eux personnes avec qui vous allez devoir vivre.

 

Vos relations avec vos flatmate


Sachez le, ce n’est pas vous qui choisissez votre colocation mais les flatmate (colocataires) qui décident si vous êtes digne de vivre avec eux. Lors du premier rendez-vous, plusieurs questions sur vous et votre façon de vivre vous seront demandées afin de voir si votre vie en communauté pourra se passer dans les meilleures conditions possibles. Certaines questions peuvent être un peu gênantes comme celles qui concernent l’hygiène mais il ne faut pas le prendre pour sois mais au contraire s’en servir pour se rassurer sur le sérieux de vos futurs colocataires. Le tout est d’être respectueux, souriant, poli et agréable afin de vivre une cohabitation sans mésententes, même si cela ne peux parfois pas être évité. En effet, pas toujours facile de vivre avec d’autres personnes, soit par manque d’habitude, soit parce que vos façons de vivre sont assez différentes. C’est pourquoi l’entretien est primordial pour savoir dans quoi vous allez vous engager et surtout, avec qui. N’hésitez pas à mettre toutes les questions « qui fâchent » sur le tapis, cela vaux mieux qu’une mauvaise surprise une fois engagé dans la colocation.

 
 

Une fois arrivé dans votre nouvel appartement


Si vous êtes accepté dans la colocation et que tout est ok pour vous, la première chose à faire est de mettre à plat tout ce qui est technique et financier. Comme on dit, les bons comptes font les bons amis et c’est pourquoi il faut d’abord bien mettre à plat le montant du loyer pour chaque personnes, les charges à payer, les dates où on doit payer le tout et enfin comment sont comptabilisés les produits alimentaires ainsi que les communications téléphoniques de chacun par exemple. Il est préférable de faire un contrat écrit sur les règles de la colocation que vous aurez établies ensemble, le mobilier de l’appartement, le loyer et le prix de votre caution afin de vous protéger d’éventuels problèmes par la suite. Ce contrat doit être rédigé en présence du propriétaire, des colocataires et d’un témoin.
Une caution vous sera demandée dès votre arrivée par le propriétaire afin de prévenir de possibles dommages matériels sur l’appartement ou des mois non payés de votre part. Le montant d’une caution peut être assez élevé et représenter 2 voire 4 mois de loyers qui seront gardés en lieu sûr dans un compte. Bien souvent, des personnes ont perdu une partie voir la totalité de leur caution à cause de propriétaires malhonnêtes. Il est donc fortement conseillé de faire un état des lieux dès le début, en compagnie du propriétaire et de vos flatmate tout en étant extrêmement vigilent sur l’état de l’appartement. Cela évitera qu’on vous incombe par la suite une faute que vous n’auriez pas commise. Si en revanche tout se passe pour le mieux avec le propriétaire, votre caution devrait vous être rendue dans les deux semaines après votre départ.

 

Les factures, comment ça se passe ?


Dans le cas d’une colocation en Angleterre, il est bien évident que toutes les factures sont divisées en fonction du nombre d’occupants. Normalement, une date de remise des paiements est arrêtée par tous les colocataires qui se doivent de la respecter et d’éviter, dans la mesure du possible, les retards. Il est courant qu’un des flatmate s’engage à récupérer tout l’argent afin de le remettre directement en main propre au propriétaire et aux différents organismes responsables des charges (eau, électricité, etc.). Vous n’êtes cependant pas exemptés de surveiller les comptes de temps en temps afin d’éviter une possible erreur ou de vous faire avoir par un colocataire malintentionné (cela arrive, malheureusement…).
Le montant du loyer ne peut être augmenté durant la durée de votre contrat car sur ce dernier est stipulé le prix pour lequel vous vous êtes engagés. Soyez cependant vigilants car le loyer peut être augmenté une fois votre contrat terminé et si vous payez sans vous en rendre compte, cette augmentation sera officiellement considérée comme acceptée et vous ne pourrez plus vous y opposer.

 

Un autre genre de Flat Sharing : le Roomshare


Tiré du même principe que la colocation, la différence majeure du Roomshare est que vous devrez en plus partager votre chambre. Adieu l’intimité et bonjour la proximité ! Si vous êtes habitués à vivre à plusieurs au sein d’une famille nombreuse ou bien en chambre étudiante, cela ne devrait pas trop vous poser de problème mais il faut en être certain ! Les chambres à partager proposent soit un lit double (idéal pour les couples), soit une chambre avec deux lits séparés et là, vous la partagerez surement avec un inconnu. La cohabitation se fait exclusivement avec quelqu’un du même sexe que vous (sauf dans le cas des couples, bien évidemment) et comme dans le cas de la colocation classique, un contrat sera rédigé à votre arrivée afin de tout mettre au clair concernant l’appartement mais aussi le partage de la chambre.
Pour trouver votre Roomshare, de nombreux sites sont à votre disposition et vous aident à présenter un profil idéal pour vous faire accepter comme Easyroomate ou Gumtree.

Logement

Commentaires

#user_avatar#
#comment_user_firstname#
#commented_time#
#commented_content#
#user_avatar#
#comment_user_firstname#
#commented_time#
#commented_content#