Premiers pas à Londres, guide pratique (partie 1)

Kevin Wolf
il y a 8 mois | 4 min de lecture
Premiers pas à Londres, guide pratique (partie 1)

Londres est une ville fascinante, une fourmilière aux mille nationalités, une ville qui ne dort jamais. Londres, c’est tout ou rien. C’est le coup de cœur immédiat et on adore. Ou bien on reste de marbre, insensible face à ce débordement d’activité.

Pour ma part, je me positionne dans la première catégorie : Londres, « ville-monde », une culture bouillonnante, une effervescence incessante, des quartiers cosmopolites, …

Pour profiter pleinement de cette capitale, encore faut-il en connaître quelques rouages. Je vous propose aujourd’hui quelques conseils pratiques, des éléments qu’il me manquait justement lors de ma première visite londonienne. 

 

Quand programmer une visite de Londres ?

Londres se visite en toute saison. Le climat y est doux, la belle saison très agréable et l’hiver peu rigoureux. Sans vouloir appuyer sur un vieux préjugé, je vous conseille toutefois de prévoir dans votre valise un petit parapluie !

Partir à Londres combien de jours ?

Pour ma première visite de la capitale anglaise, j’avais prévu un séjour de trois jours en terre britannique. Un week-end londonien prolongé qui s’est très rapidement avéré trop court pour faire le tour complet de ce que la ville a à offrir.

Encore aujourd’hui, même après plusieurs escapades, j’ai encore beaucoup à faire.

Pour un premier voyage de découverte de Londres, je ne peux que vous conseiller de programmer votre visite sur trois jours minimum.

Un premier séjour suffisant pour vous permettre de trancher et vous situez dans l’une ou l’autre des catégories : amateur ou détracteur ?

 
Les aéroports de Londres

Où que vous soyez en France, l’aéroport le plus proche de chez vous dessert forcément l’un des cinq principaux aéroports de Londres : Londres Luton, London City, Stansted, Gatwick, Southend ou Heathrow, vous n’avez que l’embarras du choix.

Pour plus de facilités, optez pour London City, l’aéroport le plus proche du centre ville de Londres.

En revanche, si vous atterrissez à Luton, Stansted ou Gatwick, il vous faudra prendre une navette, un taxi ou un train pour rallier la ville.

Plusieurs compagnies d’autocars et bus express font le trajet aéroports-centre de Londres régulièrement dans la journée, pour environ 10£ à 15£.

À votre arrivée, vous n’aurez donc pas de problème pour rejoindre le centre-ville, cela prendra juste plus de temps. Mais vous êtes en vacances, n’est-ce pas ?!

Transports londoniens

Les modes de transports ne manquent pas à Londres, c’est le moins qu’on puisse dire.

Métro, tramway, bus, taxi, vélo, train et même navette fluviale sont autant de moyens pour se déplacer et découvrir la ville autrement, le plus rapide étant le métro, et le plus économique le vélo.

Quoi qu’il en soit, si vous décidez d’utiliser les transports publics londoniens, vous devez absolument investir dans une TravelCard, un billet-papier qui vous permettra de vous déplacer dans toutes les zones de Londres et d’emprunter indifféremment le bus, le Tube, le tram, et même certains trains.

Valable 1 jour, 7 jours ou 1 mois, le tarif de cette TravelCard varie en fonction des zones que vous comptez traverser.

Pour info, Londres est divisée en six zones distinctes, la 1 correspondant au cœur même de la ville et la 6 sa grande périphérie.

Conduire à Londres n’est, à mon avis, pas franchement envisageable. J’ai jamais tenté l’expérience mais d’après ce que j’ai pu constater, le centre-ville est aménagé de façon à restreindre voir décourager les automobilistes. Et puis les Anglais ont cette manie de conduire à gauche…

Se loger le temps d’un court séjour

Côté hébergement, Londres a de quoi convaincre tous les budgets.

Pour être près de tout, à deux pas des quartiers sympas, des lieux animés, des bars branchés ou des animations culturelles, le mieux encore est de réussir à trouver un logement en centre-ville, en zones 1 ou 2 pour parler londonien.

Ensuite, c’est à vous de choisir : hôtel pour le confort, auberges de jeunesse pour la convivialité, Bed & Breakfast pour l’authenticité, ou encore le couchsurfing pour une intégration totale.

Personnellement, si vous partez entre amis et que la promiscuité ne vous fait pas peur, les auberges de jeunesse sont idéales pour faire des rencontres et des économies.

Bon séjour !

Voici la 2ème partie du guide pour partir à Londres.

 

 

Vie pratique Vivre a londres

Commentaires

#user_avatar#
#comment_user_firstname#
#commented_time#
#commented_content#
#user_avatar#
#comment_user_firstname#
#commented_time#
#commented_content#